Sédentarité à éviter pour maigrir. Nos conseils pour perdre du poids

Sédentarité à éviter pour maigrir

Accusé Sédentarité, levez-vous !

La sédentarité ne consiste pas seulement à rester des journées entières prostré(e) devant la télévision à grignoter des non « nourritures », c’est aussi aller chercher le pain en voiture, prendre le bus plutôt que de remonter une côte à pied, envoyer un mail plutôt que de traverser la rue. Et ce phénomène diminue les besoins en énergie sans pour autant en restreindre les apports : parce que manger demeure une activité souvent fébrile et stressée…
La sédentarité est considérée comme un déterminant important de l’état de santé en général et de la prise de poids au cours du temps en particulier.

Niveau d’activité physique

Pour estimer les besoins énergétiques de divers types de populations, les autorités sanitaires se basent sur une échelle de niveaux d’activité physique (NAP). L’activité physique, au sens large, inclut tout le fonctionnement silencieux du corps au repos (certains dépensent plus, d’autres moins), tous les mouvements effectués dans la vie quotidienne (domestique, professionnelle, sociale) et ne se réduit pas à la seule pratique sportive (l’exercice).
Nous cumulons différents niveaux d’activité physique, dont le total, selon notre sexe et notre âge, détermine nos besoins. Un apport énergétique excédentaire engendre généralement une prise de poids. Un des effets métaboliques majeurs de l’activité physique pratiquée sur une base régulière est l’augmentation de l’utilisation des substances lipidiques par rapporte aux glucides.
C’est donc en grande partie par le contrôle combiné du niveau d’activité physique et des apports en graisse que va se jouer l’équilibre du bilan énergétique.

Des recommandations pour se prendre en main

Les recommandations actuelles en matière d’activité physique pour la population générale indiquent que tous les adultes devraient pratiquer, en une ou plusieurs fois, au moins 30minutes d’activité physique d’intensité modérée, si possible tous les jours de la semaine. La marche rapide est prise comme exemple type d’activité modérée. Ces recommandations visent la prévention des pathologies chroniques les plus fréquentes dans les pays industrialisés, en particulier les maladies cardio-vasculaires.
Sans négliger ni l’importance ni le côté pragmatique de ces recommandations, il faut rappeler que la pratique d’activités d’intensité élevée, sous réserve de leur faisabilité par le sujet, permet une dépense d’énergie équivalente à celle produite par la pratique d’activité modérée en deux à trois fois moins de temps.

L’exercice à domicile

L’exercice à domicile ne fait pas perdre beaucoup de poids : une demi-heure d’exercices très durs pourrait consommer un maximum de 100 calories. Mais l’exercice régulier peut être utile : il vous maintient en bonne forme physique et il vous encourage aussi à être plus énergique dans tout ce que vous faites.
Certaines personnes parviennent à s’imposer des activités régulières sans l’aide d’appareils. Elles font de la marche, de la course ou de la gymnastique. D’autres préfèrent recourir à des appareils, se rendre dans des clubs sportifs ou salles de sports. Dans ces dernières, elles trouveront un cadre et des conseils propices à l’établissement d’un programme adapté. Un côté humain et agréable, de dépenser des calories et se renforcer en compagnie d’autres sportifs ou amateurs.